La joie d'André Ayew lors de Ghana-Sénégal, le 19 janvier 2015.
La joie d’André Ayew lors de Ghana-Sénégal, le 19 janvier 2015. – CARL DE SOUZA / AFP

Loic Becart

Sur un plan personnel, la Coupe d’Afrique des Nations a plutôt bien commencé pourle meneur de jeu de l’OM André Ayew. Avec le Ghana, il a ouvert le score pour son équipe face au Sénégal lundi, en inscrivant un pénalty à la 14e minute.

 

Mais sur un plan collectif, la joie n’était pas du tout au rendez-vous au coup de sifflet final. Les Black Stars ont finalement concédé une défaite face à aux Sénégalais (1-2), les Lions de la Téranga marquant le but de la victoire à la toute fin des arrêts de jeu. André Ayew n’a pas fini la rencontre: il a été remplacé à la 88e minute.

Mardi, c’est au tour d’un autre Marseillais d’entrer en lice: Nicolas Nkoulou jouera avec le Cameroun contre le Mali à 20h.